Marginalisation économique et exclusion sociale de la paysannerie sierra-léonaise | Land Portal | Sécurisation des droits fonciers à travers les données ouvertes

 

Avec Augustin Palliere, Docteur Paris X (Nanterre) avec la thèse "Un sac de riz vide ne tient pas debout. Dynamiques agraires régionales et marginalisation de la paysannerie sierra-léonaise".

 
Le lundi 9 mars 2015, à 18h
dans l’Amphithéâtre du Bâtiment 1 du Jardin Tropical de Nogent sur Marne
au 45bis, Av. de la Belle Gabrielle, à Nogent sur Marne (Station Nogent Sur Marne du RER A)

 

En Sierra Leone, le gouvernement poursuit, depuis 2007, une campagne de promotion du secteur agro-industriel financé par des capitaux étrangers. « L'agriculture doit être considérée comme un business », la formule du président résume la volonté politique affichée, qui consiste à attirer des "investisseurs", tout en promettant une croissance économique soutenue et la création de milliers d'emplois pour les jeunes ruraux. 

En effet, la productivité agricole nationale a stagné depuis l'indépendance du pays. Le secteur agricole réunit la majorité des actifs du pays et pourtant les villes et les zones minières sont toujours approvisionnés par le riz asiatique. Selon tous ses indicateurs, la population est aujourd'hui une des plus pauvres au monde. 

Les exploitations agro-industrielles occupent des surfaces de plus en plus importantes dans plusieurs régions du pays et elle déstructurent durablement le milieu. 
Sur la base de l'analyse du cas d'usine d’éthanol à base de canne à sucre ouverte en 2009, très souvent mentionnée comme cas typique d'accaparement des terres dans les médias, et d'une étude sur les pratiques agricoles dans la même région, nous nous interrogerons sur le devenir de la paysannerie sierra léonaise, entre marginalisation économique et exclusion sociale. 

 

Partagez cette page