Côte d'Ivoire: Sécurité foncière, quatre villages de Guiglo et Sinfra dotés de registres fonciers communautaires pour éviter les conflits | Land Portal | Sécurisation des droits fonciers à travers les données ouvertes

Date: 4 novembre 2018

Source: Koaci.com

La Directrice de « Audace Institut Afrique », Gisèle Dutheuil a déclaré aujourd'hui que des registres fonciers communautaires ont été créés dans quatre villages de Guiglo et Sinfra dans le cadre de la phase pilote de son programme « Acteur Communau’Terre ».

En effet, mené depuis 2016 avec un financement de la Fondation Friedrich Naumann, le programme « Acteur Communau’Terre » vise à améliorer la gouvernance foncière dans les villages en introduisant un nouvel outil de gestion au service de la chefferie : le registre foncier communautaire.

«On constate donc que la clarification des droits se concrétisant par la création d’un registre foncier communautaire dans le cadre « d’Acteur Communau’Terre » est une base qui ne peut que propulser la massification des opérations de certification tant souhaitée par l’administration ivoirienne,» a-t-elle précisé au cours d'une rencontre où elle a dressé, le bilan de cette phase pilote.

Elle a expliqué que de façon concrète, ces registres fonciers communautaires sont des cartes géographiques qui font apparaitre tous les droits fonciers des propriétaires fonciers et des exploitants.

Justifiant les raisons de la mise en place du programme, Gisèle Dutheuil a indiqué qu’en Côte d’Ivoire, la propriété n’est pas « individuelle mais familiale » et que des conflits entre les propriétaires et les exploitants sont régulièrement constatés.

«Cela permet d’avoir un débat avec les villageois qui permettra de clarifier les choses. C’est une sorte de démêlage social,» a-t- elle ajouté.

Mais mieux, ce programme permet, à terme, de réduire les conflits communautaires, et d’inciter à plus investir sur les terres.

"Il s’agit également d’éveiller l’attention du gouvernement et l’Agence foncière rurale (AFOR) en leur faisant savoir que les villageois ont des compétences pour la délimitation des terres," a poursuivi Gisèle Dutheuil, invitant le gouvernement et les acteurs concernés à impliquer davantage les villageois dans le processus.

Il est clair pour elle, ces résultats obtenus, à l’issue des enquêtes, constituent une base crédible pour le gouvernement parce que c’est sur cette base que le programme de certification menée par l’Agence foncière rurale pourra aller plus vite et plus surement.

«Ces quatre villages n’ont servi qu’à faire la méthodologie. Maintenant, nous testons d’autres zones culturelles. Nous sommes proches de la ville de Yamoussoukro. Et, nous constatons que cela fonctionne aussi,» a-t-elle conclu.

 

Copyright © Source (mentionné ci-dessus). Tous droits réservés. Le Land Portal distribue des contenus sans la permission du propriétaire du copyright sur la base de la doctrine "usage loyal" du droit d'auteur, ce qui signifie que nous affichons des articles de presse pour des fins d'information non commerciales. Si vous êtes le propriétaire de l'article ou d'un rapport et que vous souhaitez qu'il soit retiré, s'il vous plaît nous contacter à hello@landportal.info et nous le supprimerons immédiatement.

Divers articles de presse liés à la gouvernance foncière sont publiés sur le Land Portal chaque jour par ses utilisateurs, à partir de diverses sources, telles que les agences de presse et d'autres institutions et individus, ce qui représente une diversité de positions sur tous les sujets. Le droit est à la source de l'article; la Land Portal Foundation n'a pas le droit de modifier ou de corriger l'article, ni d'endosser son contenu. Pour apporter des corrections ou demander la permission de republier ou toute autre utilisation de ce contenu, merci de contacter le titulaire du droit d'auteur.

Partagez cette page