Gabon: Plus de 45.000 hectares consacrés à l’agriculture | Land Portal | Sécurisation des droits fonciers à travers les données ouvertes

Date: 11 novembre 2019

Source: Pyramidemediagabon.com

Par: Yohan Freddy NGUEMA ZUE

Le mercredi 30 octobre dernier s’est tenue la cinquième session ordinaire de la Commission Nationale d’Affectation des Terres (CNAT), présidée par le ministre en charge des eaux et forêts, de la mer, de l’environnement, chargé du plan d’affectation des terres, Lee White, à l’issue de laquelle, après un examen minutieux de la sous – commission technique en charge d’examiner cette requête, il fut décidé de l’octroi de 45.200 hectares au ministère de l’Agriculture, lequel département en avait fait la demande, au préalable.

Les terres affectées à l’exploitation agricole sont situées à Idemba, dans la province de la Ngounié, et à la Remboué, dans celle de l’Estuaire. Pour le ministre Biendi Maganga Moussavou, les zones agricoles à forte productivité constituent une réponse pour le Gabon, en ce qui concerne la transformation du monde rural, parce qu’elles vont se situer à mi – chemin entre la ville et le milieu rural. « C’est la première fois que le ministère, dans le cadre de la mise en place de la stratégie nationale de développement du secteur agricole, a pu bénéficier de l’avis favorable de la commission, pour donner la possibilité d’exploiter des terres agricoles et de pouvoir les affecter à des agro – industriels, à des agri – preneurs nationaux et autres coopératives », s’est réjoui le ministre. Pour le membre de l’équipe gouvernementale, la question du foncier est incontournable pour la mise en place d’une politique de développement de l’agriculture au Gabon. D’autant plus qu’il est difficile de parler de pérennité des zones agricoles à forte productivité à mettre en place sans foncier agricole.

Une opportunité de transformation du monde rural

Cette décision a été prise à la veille de la tenue, à Libreville, d’une réunion, deux jours durant, organisée par le bureau sous – régional de l’Organisation des Nations – Unies pour l’alimentation et l’agriculture en vue de réfléchir sur les opportunités de mobilisation des ressources pour booster la production agricole en Afrique Centrale. Selon les organisateurs, le thème trouve sa justification dans les différents changements rapides survenus au cours des dernières décennies et qui ont modifié le paysage du développement dans le monde. En plus, malgré de très importantes évolutions structurelles de l’économie mondiale avec l’émergence de marchés plus solides, le monde rural reste affecté par les départs massifs de sa population vers les centres urbains. A cela s’ajoutent d’autres défis tels que les effets du changement climatique, les fluctuations des prix des énergies fossiles et des conflits complexes et prolongés qui ont provoqué toute une série de chocs dans plusieurs pays et régions du globe. Dans le même temps, la pauvreté, la sous – alimentation et les inégalités économiques vont crescendo aussi bien dans le monde rural qu’en milieu urbain. L’une des pistes préconisées par la FAO est la création d’emplois augmentant les revenus et le bien –être dans le monde rural, et donc propre à y retenir les jeunes. Une approche, selon elle, qui passe par un investissement accru dans l’aménagement des terres, la gestion des ressources en eau, la recherche de l’extension, le renforcement des services publics de base et une augmentation de l’utilisation des semences, de fertilisants et de pratiques agricoles de qualité supérieure. Si, à court, moyen ou long terme, c’est cet objectif que vise le ministre Biendi Maganga Moussavou, nul doute qu’il contribuera à faire reculer, de façon significative, le taux de pauvreté dans le pays, entre autres maux qui affectent aussi bien les villes que les campagnes.

Copyright © Source (mentionné ci-dessus). Tous droits réservés. Le Land Portal distribue des contenus sans la permission du propriétaire du copyright sur la base de la doctrine "usage loyal" du droit d'auteur, ce qui signifie que nous affichons des articles de presse pour des fins d'information non commerciales. Si vous êtes le propriétaire de l'article ou d'un rapport et que vous souhaitez qu'il soit retiré, s'il vous plaît nous contacter à hello@landportal.info et nous le supprimerons immédiatement.

Divers articles de presse liés à la gouvernance foncière sont publiés sur le Land Portal chaque jour par ses utilisateurs, à partir de diverses sources, telles que les agences de presse et d'autres institutions et individus, ce qui représente une diversité de positions sur tous les sujets. Le droit est à la source de l'article; la Land Portal Foundation n'a pas le droit de modifier ou de corriger l'article, ni d'endosser son contenu. Pour apporter des corrections ou demander la permission de republier ou toute autre utilisation de ce contenu, merci de contacter le titulaire du droit d'auteur.

Partagez cette page