Cameroun : Le directeur d'une plantation de la Socapalm prive 3000 personnes d'eau | Land Portal | Sécurisation des droits fonciers à travers les données ouvertes

Date : 11 février 2020

Source : FarmlandgrabCameroun Web

Par : Boris Bertolt

“ Voici le seul et unique point de ravitaillement en eau non potable, situé au camp kappa camp usine à la socapalm de kribi. Ce quartier camp kappa à une population d'au moins 3000 habitants et tous convergent ici pour avoir de l'eau.

Monsieur OGE, directeur de plantation, après avoir vendu l'électricité aux populations pendant plusieurs années, à l'intention de vendre aussi de l'eau.

Après avoir ordonné la suppression des installations faites par les riverains pour pouvoir avoir de l'eau dans leur domicile, maintenant il ordonne que ce seul point d'eau soit bloqué par un cadenas à une certaine heure qu'il a fixé.

Voilà comment nous sommes traités chez nous. Je tiens à rappeler que dans toutes la zone de socapalm Kribi, il existe au plus 5 bornes fontaine pour des milliers de travailleurs et pourtant cette eau est retranchée sur les bulletins de paie”.

Il faut arrêter de traiter les camerounais qui travaillent dans les plantations comme des esclaves.

Copyright © Source (mentionné ci-dessus). Tous droits réservés. Le Land Portal distribue des contenus sans la permission du propriétaire du copyright sur la base de la doctrine "usage loyal" du droit d'auteur, ce qui signifie que nous affichons des articles de presse pour des fins d'information non commerciales. Si vous êtes le propriétaire de l'article ou d'un rapport et que vous souhaitez qu'il soit retiré, s'il vous plaît nous contacter à hello@landportal.info et nous le supprimerons immédiatement.

Divers articles de presse liés à la gouvernance foncière sont publiés sur le Land Portal chaque jour par ses utilisateurs, à partir de diverses sources, telles que les agences de presse et d'autres institutions et individus, ce qui représente une diversité de positions sur tous les sujets. Le droit est à la source de l'article; la Land Portal Foundation n'a pas le droit de modifier ou de corriger l'article, ni d'endosser son contenu. Pour apporter des corrections ou demander la permission de republier ou toute autre utilisation de ce contenu, merci de contacter le titulaire du droit d'auteur.

Partagez cette page