Mauritanie: d’anciens esclaves dénoncent l’accaparement de leurs terres | Land Portal
Language of the news reported: 
francês

Date: 14 juin 2018


Source: RFI


Ils sont libres, mais pas d'accéder à leur terre, c'est ce que dénoncent d'anciens esclaves libérés dans la vallée du fleuve en Mauritanie. C'est le cas des dizaines de familles des villages soninkés du Guidimakha, spoliées de leurs terres agricoles par leurs anciens maîtres. Des familles qui ont décidé en dernier recours d'organiser un sit-in devant la présidence de la République à Nouakchott.


Les anciens esclaves du village de Daffor, à 60 kilomètres de Selibaby, dans l'est mauritanien, ne peuvent plus mettre en valeur leurs terres ancestrales. Ils sont empêchés par les anciens maîtres qui voient d'un mauvais oeil leurs velléités d'émancipation.


Baliou Coulibaly, leur porte-parole, dénonce l'occupation illégale des terres : « Nous sommes là, aujourd’hui, pour manifester contre l’occupation illégale des terres de braves citoyens du village de Daffor par les lobbys esclavagistes. Et ce phénomène, effectivement, a éclaté à Daffor. Mais c’est un phénomène général qui existe pratiquement dans tous les villages soninkés. Aussi bien au niveau du Guidimakha qu’à Gataga, qu’à Kaédi et dans tous les villages ».


De nombreux villages ont envoyé des délégués pour participer à ce sit-in devant la présidence. C'est le cas de Yassa Ali : « Les féodaux se sont rassemblés pour dire que depuis que le village existe, vos grands-parents, vos pères, vos mamans étaient tous des esclaves. Et vous, si vous refusez d’être des esclaves, les terres qui sont là, elles sont à nous ».


Un collectif d'associations de lutte contre l'esclavage et ses séquelles, s'est constitué pour aider les paysans à récupérer leurs terres. La terre appartient à celui qui la met en valeur et c'est une loi mauritanienne de 1983 qui le dit.


 

Copyright © da fonte (mencionado acima). Todos os direitos reservados. O Land Portal distribui materiais sem a permissão do proprietário dos direitos autorais com base na doutrina de “uso justo” dos direitos autorais, o que significa que publicamos artigos de notícias para fins informativos e não comerciais. Se você é o proprietário do artigo ou relatório e gostaria que ele fosse removido, entre em contato conosco pelo endereço hello@landportal.info e removeremos a publicação imediatamente.

Várias notícias relacionadas à governança da terra são publicadas no Land Portal todos os dias pelos nossos usuários, partindo de várias fontes, como organizações de notícias e outras instituições e indivíduos, representando uma diversidade de posições sobre cada tópico. Os direitos autorais estão na origem do artigo; a fundação não tem o direito legal de editar ou corrigir o artigo, nem endossar o seu conteúdo. Para fazer correções ou solicitar permissão para republicar ou outro uso autorizado deste material, entre em contato com o detentor dos direitos autorais.

Compartilhe esta página