Analyse prospective de la filière cacao en Côte d'Ivoire 2020-2030 | Land Portal

Información del recurso

Date of publication: 
Diciembre 2021
Resource Language: 
ISBN / Resource ID: 
978-92-5-134868-0
Pages: 
49
 
La Côte d’Ivoire dispose d’un ensemble de conditions très favorables à la mise en place d’une politique ambitieuse de transformation de la filière cacao entre 2020 et 2030 qui permettrait d’asseoir le couple Côte d’Ivoire – Ghana comme leader de la production d’un cacao agro-forestier fixateur de carbone et à fort potentiel redistributif. Une telle stratégie permettrait d’atteindre simultanément trois objectifs: (i) forte augmentation des revenus des producteurs de cacao de 60-70 pourcent sur 10 ans (5-6 pourcent par an selon qu’on comptabilise ou non le paiement de services environnementaux); (ii) cacao zéro deforestation; (iii) soutien de la filière à la croissance nationale du PIB à hauteur de 0,52 pourcent par an; (iv) création de 173 000 emplois equivalent plein temps; et (v) fixation de 218 millions de tCO2 sur 20 ans, ou 11 millions de tCO2 de réduction de GES par an, soit une externalité positive estimée à 10 millions d'USD par an. Ce dernier point positionnerait la Côte d’Ivoire en pays dépassant ses engagements de Contribution déterminée au niveau national (CDN) pour le climat. L’option Paiement de services environnementaux constituerait l’initiative la plus innovante, plaçant la Côte d’Ivoire en position de pays précurseur. De par son volume et sa portée, une telle option à double impact social et environnemental pourrait être facilitée par la géospatialisation des producteurs de la filière.

Autores y editores

Author(s), editor(s), contributor(s): 

Bockel, L., Ouedraogo, S.A., Auguste, K.A., Gopal, P.

Publisher(s): 
FAO logo

The Regional Office for Africa advocates for strong regional partnerships and timely Country Office support.


The substantive technical work of the Regional Office focuses on co-ordinating normative work and its policy dimensions and leadership of the regional dimension of the Organization’s technical networks.


Three main areas characterize the African regional dimension: priority setting and strategic planning, partnership development, and resource mobilization.


Comparta esta página