Degradation Alarmante Des Ressources Forestieres De La Forêt Classée De La Fosse De Doungh Au Togo | Land Portal

Información del recurso

Date of publication: 
Enero 2023
Resource Language: 
ISBN / Resource ID: 
LP-AJOLPGS-00000149
Copyright details: 
Copyright (c) 2023 African Journal on Land Policy and Geospatial Sciences

Contexte et justification :Les écosystèmes de la Forêt classée de la fosse de Doungh (FCFD) au Togo ont subi une dégradation très alarmante menaçant la survie de cet écosystème vitale. Disposer des connaissances sur diversité floristique et la structure des formations végétales contribuerait à la mise en œuvre d’un plan de gestion et de restauration de cette forêt classée.But et objectifs :Cette étude est une contribution à la gestion et à la restauration des écosystèmes forestiers de la FCFD, dans la Préfecture de Tandjouaré au Togo. Elle a évalué la diversité floristique, l’état de conservation des espèces ligneuses et la structure démographique des formations ligneuses.MéthodologieLes données physiques (inventaires floristiques, forestiers et écologiques) ont été collectées au sein de 83 placettes rectangulaires de 50 m x 20 m. La caractérisation floristique s’est basée sur les indices de diversité de Shannon, l’équitabilité de Piélou et l’indice de valeur d’importance des espèces. L’analyse structurale des formations végétales est faite par calcul arithmétique des caractéristiques forestières quantitatives et la structure en diamètre et hauteur des ligneux.Résultats :Au total, 204 espèces réparties en 140 genres et appartenant à 52 familles ont été inventoriées dans 83 placettes de forme rectangulaire de 50 m x 20 m. Les relevés ont été discriminés en 5 sous-groupes : des savanes arborées/arbustives, des champs/savanes arborées, les ripisylves, les savanes arborées et les parcs agroforestiers. On note la prédominance des individus jeunes avec de faibles diamètres et des hauteurs moyennes. La régénération est dominée par les souches (54,62%) témoignant de l’impact anthropique assez important dans cette aire protégée. Trois actions anthropiques majeures : l’agriculture (39,88 %), le feu de végétation (22,67 %) et la coupe de bois (23,10 %) respectivement favorisent l’amenuisement des ressources dans la forêt.

Autores y editores

Author(s), editor(s), contributor(s): 

Wouyo ATAKPAMA, Bilouktime BADJARE, Eyram Yawo Kévin ALADJI, Komlan BATAWILA, Koffi AKPAGANA

Comparta esta página