Gestion forestière : les USA octroient 1, 2 milliard FCFA pour la protection des forêts congolaises | Land Portal | Sécurisation des droits fonciers à travers les données ouvertes
Language of the news reported: 
français

Date: 16 juin 2016

Source: Adiac

Dans un Protocole d’accord signé le 15 juin dernier à Brazzaville, les parties congolaise et américaine prévoient la formation des cadres, la lutte contre le déboisement, le suivi et l’amélioration des stocks de carbone forestier, la surveillance et la gestion des feux, ainsi que la cartographie des mangroves et marais tourbeux.   

Souscrivant le document d’accord avec l’organisme américain US forest service-international programs, la ministre de l’Economie forestière, du développement durable et de l’environnement, Rosalie Matondo a salué « un acte de soulagement » pour l’Etat congolais en cette période de récession économique.

Cette enveloppement, à en croire Rosalie Matondo, permettrait d'aider au financement du Centre national des inventaires et aménagement forestier et fauniques et l’Agence congolaise de la faune et des aires protégées. « Ces deux institutions ont un rôle majeur », a-t-elle insisté, notamment dans la recherche des solutions liées à la préservation des écosystèmes forestiers, la connaissance et l’aménagement des ressources, la conservation et l’exploitation écologique et la contribution à la diversification de l’économie.

Pour l’ambassadeur des Etats-Unis en République du Congo, Stephanie Sullivan, il s’agit d’un engagement visant la préservation non seulement les forêts congolaises, mais aussi les 228 million d’hectares de forêts du Bassin du Congo qui s’étendent sur le Cameroun, la République Centrafricaine, la Guinée équatoriale, la République Démocratique du Congo et la République du Congo.

Le bassin du Congo représente 26% de la surface des forêts tropicales de la planète et abrite une riche biodiversité. On y trouve plus de 10,000 espèces de plantes, 1000 espèces d’oiseaux et 400 espèces de mammifères. « Ensemble, c’est à nous tous de garantir le bien-être mondial et de laisser à nos enfants un environnement sain. Si nous voulons que la génération future respire de l’air pur », a martelé la diplomate Stephanie Sullivan.

En rappel, le Service forestier des Etats-Unis (USFS) a commencé à travailler au Congo depuis 2014, dans le cadre du Programme pour l’environnement en Afrique centrale (CARPE), une initiative financée par l’Agence américaine pour le développement international (USAID), avec un financement complémentaire du Département d’Etat américain.

L’Etat congolais octroie d’importantes concessions à une société suisse, ASJEBA DYB

La société ASJEBA DYB Congo, bénéficiaire d’un permis d’exploitation, a obtenu un massif forestier artificiel de 200.000 hectares de savane répartis dans les départements du Pool et des Plateaux. Le président directeur général de la société ASJEBA DYB Congo, Hisko Baas s’est engagé à mettre en valeur tous les espaces disponibles, à développer une industrielle saine, à exploiter des espèces oléagineuses et du biocarburant à partir des graines.

L’entreprise qui opère dans l’industrie du bois s’est également engagée à créer quelque quatre mille emplois, à réhabiliter des écoles et centres de santé dans ces localités. La ministre en charge de l’Economie forestière a indiqué qu’elle mettra tout en œuvre pour que le gouvernement accorde des incitations nécessaires à la société bénéficiaire, afin de faciliter le développement de la filière bois et accroître la contribution du secteur forestier au PIB national.          

Notons que lors de la cérémonie de signature du contrat de bail emphytéotique, le 15 juin dernier à Brazzaville, la partie congolaise était représentée par la ministre de l’Economie forestière, Rosalie Matondo et le ministre des Affaires foncières, Martin Parfait Aimé Coussoud Mavoungou.

 

Copyright © Source (mentionné ci-dessus). Tous droits réservés. Le Land Portal distribue des contenus sans la permission du propriétaire du copyright sur la base de la doctrine "usage loyal" du droit d'auteur, ce qui signifie que nous affichons des articles de presse pour des fins d'information non commerciales. Si vous êtes le propriétaire de l'article ou d'un rapport et que vous souhaitez qu'il soit retiré, s'il vous plaît nous contacter à hello@landportal.info et nous le supprimerons immédiatement.

Divers articles de presse liés à la gouvernance foncière sont publiés sur le Land Portal chaque jour par ses utilisateurs, à partir de diverses sources, telles que les agences de presse et d'autres institutions et individus, ce qui représente une diversité de positions sur tous les sujets. Le droit est à la source de l'article; la Land Portal Foundation n'a pas le droit de modifier ou de corriger l'article, ni d'endosser son contenu. Pour apporter des corrections ou demander la permission de republier ou toute autre utilisation de ce contenu, merci de contacter le titulaire du droit d'auteur.

Partagez cette page