Skip to main content

Community / Land projects / Défense des intérêts économiques des femmes paysannes

Défense des intérêts économiques des femmes paysannes

€0

09/13 - 03/18

Achevé

This project is part of

General

Addition l’année 2015 (premier semestre) Depuis l’année 2013 les activités réalisées par la LOFEPACO avec l’appui financier de Agriterra sont plus tournées dans la défense des intérêts des femmes paysannes sous une approche FACT (Farmer’s Advocacy Consultations Tools). Pendant l’année 2014 LOFEPACO a mis l’accent sur la capacitation des dirigeantes et agents de la LOFEPACO sur l’approche FACT et son application sur un problème crucial des producteurs agricoles : celui de l’identification des problèmes spécifiques aux femmes face à la commercialisation des produits agricoles (taxes et barrières illégales) et à l’obtention des terres cultivables par les femmes paysannes. La sensibilisation sur l’idée de création de l’Académie Nationale Paysanne Congolaise auprès de différentes composantes de la société civile du pays et l’appui à la structuration des organisations paysannes de la province Orientale ont été également abordées bien le travail dans ces 2 dernières activités restent à renforcer. Pour cette année 2015 ; la LOFEPACO procède à la mise en œuvre des activités prévus dans la planification globale annuelle, activités élaborées conformément au nouveau plan stratégique .Les actions à mener cette année sont puisées dans le programme « Plaidoyer pour l’amélioration des conditions de commercialisation et d’évacuation des produits agricoles » L’année 2015 sera la dernière année d’appui technique et financier d’Agriterra. Addition 2014 Pour cette année un accent particulier est mis sur le plaidoyer sous le titre du projet : « appui au renforcement des capacités de la femme pour un accès durable au capital foncier » Les acquis des leaders formés seront capitalisées dans plusieurs activités de la ligue et particulièrement dans le plaidoyer à l’accès à la terre et à la suppression et taxes et barrières illégales. C’est ainsi que les producteurs agricoles leaders déjà formés feront l’objet d’un renforcement continu à travers les Cercles de Réflexion et d’action et particulièrement les leaders spécialisées en lobbying et plaidoyer seront capacités dans l’approche FACT. Dans le souci de pérenniser la formation et action des leaders paysans l’opérationnalisation de l’Académie Nationale des Femmes Paysannes au Congo qui va s’occuper de la formation des leaders et formatrices des femmes paysannes va commencer cette année 2014. Addition 2013 C’est sous une vision de consolidation des acquis (p.ex. évaluation de la formation des leaders paysannes) des activités de l’année 2012 que LOFEPACO entreprendra les activités pour l’année 2013. Ainsi plusieurs activités de l’année 2013 sont reprises dans la planification mais avec une nouvelle orientation. Avant la séance de planification par l’équipe technique de la Lofepaco les dirigeantes à l’issue de leur réunion ordinaire du conseil d’administration du mois de Décembre ont dégagé les grandes lignes de la planification. La présidente et le staff (coordinatrice et chargé du programme) ont bénéficier de la formation FACT (Farmers Advocacy Consultation Tool) et ont intégrer les acquis de cette formation au niveau de leur organisation avec comme but de renforcer leur rôle dans la défense d’intérêts des femmes paysannes. Les principes de FACT ont été également intégrer dans les formation au niveau des leaders paysannes. Pour cette année LOFEPACO va utiliser cette approche dans les domaines de la gestion foncière (accès à la terre pour les femmes paysannes) et au niveau de la diminution des taxes sur la commercialisation des produits agricoles des rizicultrices. Lofepaco veut egalement partager leur expiences dans les domaines de formation en leadership paysanne et plaidoyer avec des autres oragnisations paysannes provinciales au RDC en soulignant l'omportance des femme paysannes et ses organisations dans la production agricole, la transformation et commercialisation des produits agricoles. Addition 2012 le plan annuel est une poursuite du plan 2011 du projet « FEMMES PAYSANNES PLUS PROFESSIONNELLES AVEC UN POUVOIR ECONOMIQUE ET SOCIAL ELEVE » et qui se penchait sur le déclanchement des voies pour les activités économiques et plaidoyer des femmes paysannes. LOFEPACO continuera la formation des leaders paysannes (300 femmes) mais, selon les recommandations d'une mission d'évaluation, avec des modules plus adaptés aux besoins specific des membres. Lofepaco donnera également une appui au mouvement paysanne nationale (dans les provinces Maniema et Oriental) avec des échanges de leur experience spécifique sur leaders paysan feminine et le playdoyer spécifiquement pour la position des femmes (accès à la terre etc.) 2011 Le travail de LOFEPACO se situe dans la recherche de l’équilibre homme- femme pour que tous ensemble participent activement au développement et cela d’une façon équitable. Pour parvenir logiquement à cet équilibre, elle poursuit sa vision en travaillant plus sur la femme qui est longtemps restée en arrière par rapport à l’homme. Ainsi chaque année, cette structure procède à la planification de ses activités pour ne pas cheminer dans le hasard ou l’improvisation. Le plan actuel que nous présentons est basé sur une planification stratégique quinquennale qui va de 2010 à 2011. Ce plan a relevé l’image actuelle de la femme paysanne qui n’est pas encore totalement amélioré et montre encore une situation de pauvreté et vulnérabilité des plusieurs femmes paysannes. Dans la planification stratégique nous avons défini le profil et l’image de la femme paysanne dans les 5 années à venir et notre intervention pour cette année 2011 va plus particulièrement se pencher sur les aspects économiques tout en renforçant le pouvoir économique et social de la femme notamment dans le domaine de la production et de la formation. Pour ce qui est de la production nous allons accompagner les femmes paysannes dans l’élaboration des plans d’affaires de leurs activités économiques. Les activités comme le suivi des CERA et du remboursement du crédit de la caisse d’épargne de la femme paysanne ainsi que la recherche sur leadership féminin seront aussi effectuées. 1e semestre 2015 Objectif global Contribuer à l’amélioration des conditions et environnement de travail des producteurs agricoles par une influence positive sur le contexte fiscal ; social et infrastructurel du déroulement de leurs activités économiques en vue de maximiser leur revenu. Objectifs spécifiques du projet : (a)Faire une recherche participative sur les taxes et barrières illégales érigées sur les routes de dessertes agricoles (b)Elaborer et présenter des notes de plaidoyer sur les taxes et barrières illégales au niveau des entités décentralisées de la province du Nord Kivu (c)Faire participer la population locale à la sensibilisation des autorités sur l’entretien des routes de dessertes agricoles pour faciliter l’évacuation des produits agricoles. (d)Accompagner les membres des CERA pour faire le monitoring et plan d’action des activités de plaidoyer (e)Organiser la réunion de la synergie entre les organisations des femmes paysannes pour l’intérêt d’une cohésion Nationale dans les actions de plaidoyer. Les résultats attendus (a)Les femmes paysans, leaders et staff de la LOFEPACO maitrisent les étapes du processus FACT (b)Les plans de plaidoyer sont élaborés dans les domaine : - la suppression des taxation et les barrières illégales ; - de la gestion foncière (plus 50 contrats foncier intermédiaires) ; - le financement agricole par les Ministères National et Provinciales avec l’implication de la LOFEPACO dans la gestion des fonds Sommaire des activités (a) Formation sur les techniques de plaidoyer par l’approche FACT (20 leaders et 5 staff). (b) Identification des problèmes spécifiques aux femmes face à la commercialisation des produits agricoles. (taxes et barrières illégales) et à l’obtention des terres cultivables par les femmes paysannes. (c) Organisation des ateliers pour la recherche participative et l’élaboration des propositions. (d) Négociation avec le gouvernement locale. (e) Réseautage avec autre organisations du secteur privé et public. Objectif global du projet Accompagner les femmes paysannes à renforcer leurs capacités pour participer activement au plaidoyer pour une amélioration du contexte politique ; fiscal et social du déroulement de leurs activités économiques en vue de maximiser leur revenu. Objectifs spécifiques du projet (a) Réaliser une lobby et plaidoyer effective dans les domaines d’accès à la terre, les taxes et barrières illégales et le financement agricoles (b) Accompagner les femmes leaders dans le renforcement de capacité d’action en plaidoyer. (c) Partager les expériences de leadership féminine et plaidoyer avec les autres femmes des autres provinces. (d) Coordonner la synergie Nationale des femmes paysannes pour l’intérêt d’une cohésion Nationales dans les actions consolidées de plaidoyer. Les résultats attendus (a)Les femmes paysans leaders et staff de la LOFEPACO maitrisent les étapes du processus FACT (b)Les plans de plaidoyer sont élaborés dans les domaine : - de la gestion foncière (plus 50 contrats foncier intermediairs). - la suppression des taxation et les barrières illégales. - le financement agricole par les Ministères National et Provinciales avec l’implication de la LOFEPACO dans la gestion des fonds (sur la chaine du valeur riz avec un montant prévu du 500.000 USD). Sommaire des activités (a) Formation sur les techniques de plaidoyer par l’approche FACT (20 leaders et 5 staff). (b) Identification des problèmes spécifiques aux femmes face à la commercialisation des produits agricoles. (taxes et barrières illégales) et à l’obtention des terres cultivables par les femmes paysannes. (c) Organisation des ateliers pour la recherche participative et l’élaboration des propositions. (d) Négociation avec le gouvernement locale. (e) Réseautage avec autre organisations du secteur privé et public. Addition 2013 Objectif global du projet : Orienter les activités des femmes paysannes vers l’auto prise en charge économique • Renforcer le fonctionnement organisationnel et institutionnel des organisations membres de la Lofepaco ; • Renforcer les capacités des femmes paysannes en leadership par les méthodes andragogiques appropriées et aux analphabètes ; • Accompagner les femmes paysannes dans la recherche des marché rémunérateurs ; • Contribuer à la structuration du mouvement paysan à la base par le suivi régulier des CERA (Cercle de Réflexion et Action) pour la promotion des femmes leaders ; • Renforcer les capacités du staff sur les techniques de recherche et la diffusion des informations entrepreneuriales et la capitalisation des résultats ; • Faire le lobbying et plaidoyer sur la défense des droits de la femme (gestion foncière et économique). Les trois domaines de l’intervention: - La sécurité alimentaire : pour capitaliser ce domaine en cette année, la Lofepaco se focalise dans la professionnalisation agricole et l’analyse des activités économiques rentables des femmes paysannes par renforcement des femmes paysannes en calcul de rentabilité de leurs activités - La formation et information ; qui constitue le moteur d’amélioration et de renforcement, La LOFEPACO veut capitaliser ce domaine pour l’externalisation et la diffusion des innovations et changements dans la vie des femmes paysannes. - La défense des droits de la femme paysanne : dans ce domaine la Lofepaco cherche à renforcé les relations entre paysans et paysannes pour valoriser le métier agricole et faire entendre leurs voix. La Lofepaco a déjà lancé des trajets de plaidoyer focaliser sur l'accès au terre par des femmes. Le groupe cible sont les femmes paysannes de 18 organisations paysannes au Nord Kivu. En plus LOFEPACO appuiera des réseau émergeantes au niveau du Sud Kivu, Maniema, Kisangani par des visites des échanges (sharing knowledge). Les activités : - Formation des femmes leaders en leadership féminin (leadership économiques, organisationnels et lobbyistes) 9e promotion - Redynamisation des CERA (Cercle de Réflexion et d’Action); - Organisation une réunion interprovincial sur l’émergence du leadership féminin au Congo; - formation de formatrices en méthodologie des analphabètes en leadership; - Accompagnement des femmes entrepreneuses dans l’élaboration des plans d’affaires ; - Suivi du plaidoyer pour l’allégement et la réduction des procédures d’acquisition des titres de propriété en faveur des paysannes (consultation, recherche participative, et structuration des éléments convaincantes dans une note de plaidoyer pour rappel aux autorités politico administratives - Présentation de la proposition aux autorités provinciales. Activités spécifiques de lobbying et plaidoyer - Organiser une réunion interprovinciale sur l'emergence du leadership féminin au Congo - Faciliter la négociation pour obtention des concessions de terre à prendre à location par les femmes paysannes - Plaidoyer sur la dimunition des taxes sur la comercialisation des produits agricoles des rizicultrices du territoire de Beni. Résultats attendus - 330 femmes leaders formés; - accompagnement des cercles de réflexions; - 20 formatrices formés; - 70 femmes entrepreneuses accompagnées; - Mise en relations des entrepreneurs femmes avec PAM et la Brasserie Bralima (production riz) - meilleur accès à la terre (acquisition des titres de propriété de terre chez les femmes paysannes). - constituer une base des données fiables sur la problematique de la multiplicité des taxes - une diminution des frais de taxation est accordée aux riziculteurs par l'autorité de tutelle Spécifique dans le domaine de plaidoyer Dimunition des taxes - 46 personnes dans le processus FACT - Indirect resultats : 500 femmes Acces à la terre - 50 personnes dans le processus FACT - Indirect resultats: 500 femmes Addition 2012 Objectif global du projet : Orienter les activités des femmes paysannes vers l’auto prise en charge économique Objectifs spécifiques du projet : • Renforcer le fonctionnement organisationnel et institutionnel des organisations membres de la LOFEPACO • Renforcer les capacités des femmes paysannes en leadership par les méthodes andragogiques appropriées aux analphabètes • Accompagner les femmes paysannes dans la recherche des marchés rémunérateurs • Contribuer à la structuration du mouvement paysan à la base par le suivi régulier des CERA pour la promotion des femmes leaders • Renforcer les capacités du staff sur les techniques de recherche et de la diffusion des informations entrepreneuriales • Faire le Lobbying et plaidoyer sur la défense des droits de la femme   Les points strategiques du projet La Lofepaco intervient dans trois domaines à savoir : • la sécurité alimentaire : pour capitaliser ce domaine en cette année, la Lofepaco se focalise dans la professionnalisation agricole et l’analyse des activités économiquement rentables des femmes paysannes par l’élaboration des plans d’affaire pour qu’elles deviennent des bonnes entrepreneuses. • la formation et information : qui constituent le moteur d’amélioration et de renforcement, la Lofepaco veut capitaliser ce domaine pour la l’externalisation des innovations et des changements dans la vie des femmes paysannes. La Lofepaco continuera avec le program de leadership des femmes paysannes. Suite à des conclusions et recommendations de la mission d'évaluation (Mai 2012) le programme sera amélio'ré d'avantage avec une spécialisation des leaderships dans les différents domaines e.a le lobby et plaidoyer. • la défense des droits de la femme paysanne : dans ce domaine, la Lofepaco cherche à renforcer les relations entre les paysans et paysannes pour valoriser le métier agricole et faire entendre leurs voix. La Lofepaco a déjà lancé des trajets de plaidoyer focaliser sur l'accès au terre par des femmes. La Lofepaco est egalement disposé à appuyer des autres reseaux des femmes paysannes des provinces du Province Orientales et Maniema, ceci dans le cadre du mouvement paysan (CONAPAC). dans le plan 3 echanges ont été prévu. Les groupe cibles sont les femmes des 18 organisationnes paysannes au Nord Kivu Les activités: - evaluation de la formation des leaders au sein de la Lofepaco (mai 2012) - réflexion sur les recommandation de l'évaluation et sur le réaménagement du programme - la formation des femmes leaders 8eme promotion - formation de formatrices en méthodologie des analphabètes en leadership - renforcement de cercle de reflection et d'action - accompagnement des femmes dans leurs activités entrepreneuriales - compagner les productrices de la filière fruit dans la recherche du marché - echange d'expérience avec les autres membres des OP - lobby et plaidoyer pour l'all'gement et la réduction des procedures d'acquisition des titres des proriété de terre chez les femmes paysannes - participer à la structuration du mouvement paysan auprès des OP feminines dans les autres provinces du Maniema et la province orientale - Collecte et diffusion des informations sur les activités des femmes paysannes Résultats attendus - 300 femmes leaders formés; - accompagnement des cercles de reflexions; - 15 formatrices formés; - des modules adaptés selon les recommandations de la mission d'évaluation; - 70 femmes entrepreneuses acompagnées; - la structuration de la filière fruit (accompagnement des 120 vendueses et 10 producteurs des fruits (vente collectives etc.); - meilleur acces à la terre (aquisition des titres de propriété de terre chez les femmes paysannes). Projet “ femmes Paysannes plus professionnelles avec un pouvoir économique et social élevé” Le travail de LOFEPACO se situe dans la recherche de l’équilibre homme- femme pour que tous ensembles participent activement au développement et cela d’une façon équitable. Pour parvenir logiquement à cet équilibre, elle poursuit sa vision en travaillant plus sur la femme qui est longtemps restée en arrière par rapport à l’homme. Ainsi chaque année, cette structure procède à la planification de ses activités pour ne pas cheminer dans le hasard ou l’improvisation. Le plan actuel que nous présentons est basé sur une planification stratégique quinquennale qui va de 2010 à 2014. Ce plan a relevé l’image actuelle de la femme paysanne qui n’est pas encore totalement amélioré et montre encore une situation de pauvreté et vulnérabilité des plusieurs femmes paysannes. Dans la planification stratégique nous avons défini le profil et l’image de la femme paysanne dans les 5 années à venir et notre intervention pour cette année 2011 va plus particulièrement se pencher sur les aspects économiques tout en renforçant le pouvoir économique et social de la femme notamment dans le domaine de la production et de la formation. Pour ce qui est de la production nous allons accompagner les femmes paysannes dans l’élaboration des plans d’affaires de leurs activités économiques. Les activités comme le suivi des CERA et du remboursement du crédit de la caisse d’épargne de la femme paysanne ainsi que la recherche sur leadership féminin seront aussi effectuées. Objectifs du projet :  Elever le niveau socio- économique de la femme paysanne par la hausse de son revenu et par la valorisation de son métier agricole.  Rendre les activités agricoles de la femme paysannes plus professionnelles  Initier les femmes à les maitriser les charges et les produits par le calcul de rentabilité  Effectuer une recherche sur le leadership féminin après 6 ans de formation Activités - Formation des femmes leaders de la 7e promotion - Suivi des CERA - Echanges d’expérience entre les femmes - Recherche sur le leadership et documentation des actions femmes leaders - Formation sur le calcul de rentabilité et cout de production - Elaboration des plans d’affaires des unités d’autofinancement de la Lofepaco - Sensibilisation sur l’offre groupée - organiser la chaine de valeur de la filière fruits à transformer - Lobbying et plaidoyer sur l’accès aux titres de propriétés et sur la réduction des taxes Objectif global du projet : Orienter les activités des femmes paysannes vers l’auto prise en charge économique Objectifs spécifiques du projet : • Renforcer le fonctionnement organisationnel et institutionnel des organisations membres de la LOFEPACO • Renforcer les capacités des femmes paysannes en leadership par les méthodes andragogiques appropriées aux analphabètes • Accompagner les femmes paysannes dans la recherche des marchés rémunérateurs • Contribuer à la structuration du mouvement paysan à la base par le suivi régulier des CERA pour la promotion des femmes leaders • Renforcer les capacités du staff sur les techniques de recherche et de la diffusion des informations entrepreneuriales • Faire le Lobbying et plaidoyer sur la défense des droits de la femme  . Accompagner les femmes paysannes à renforcer leurs capacités pour participer activement au plaidoyer pour une amélioration du contexte politique ; fiscal et social du déroulement de leurs activités économiques en vue de maximiser leur revenu.. 1e semestre 2015 Contribuer à l’amélioration des conditions et environnement de travail des producteurs agricoles par une influence positive sur le contexte fiscal ; social et infrastructurel du déroulement de leurs activités économiques en vue de maximiser leur revenu.