Libérer la révolution des données : Renforcer la gouvernance foncière grâce aux métadonnées ouvertes | Land Portal

Une nouvelle publication intitulée "The Role of Metadata and Open Data in the Innovation Cycle of Land Administration" (Le rôle des métadonnées et des données ouvertes dans le cycle d'innovation de l'administration foncière) met en lumière ce domaine dynamique. Cette publication offre un aperçu précieux de l'importance des données ouvertes et des métadonnées structurées, et de la manière dont elles peuvent révolutionner les processus d'administration foncière dans le monde entier. En approfondissant les principes fondamentaux des données ouvertes et des métadonnées, cette publication offre une compréhension complète de la façon dont ces outils peuvent être exploités pour favoriser l'innovation et susciter des changements positifs dans le secteur de la gouvernance foncière.


Les données ouvertes, telles que définies par la Charte des données ouvertes, font référence à des données numériques mises à disposition gratuitement avec les caractéristiques techniques et juridiques nécessaires pour permettre leur utilisation, leur redistribution et leur réutilisation sans restriction par n'importe qui, n'importe où et n'importe quand. Dans le domaine de la gouvernance foncière, les données ouvertes ont le potentiel de remodeler les dynamiques de pouvoir traditionnelles entourant la propriété, l'utilisation et la gestion des terres. En fournissant un accès public aux fonctions cruciales de l'administration foncière, telles que la tenure, l'utilisation, la valeur et le développement, les données ouvertes peuvent responsabiliser les citoyens, minimiser les possibilités de corruption et renforcer l'engagement public dans les processus de prise de décision.


Bien que les données ouvertes présentent une myriade d'opportunités, les gouvernements et les parties prenantes sont souvent confrontés à des défis dans l'ouverture des données de gouvernance foncière. Des questions telles que l'absence de données fiables et formelles sur la tenure foncière, les préoccupations liées à la protection de la vie privée et la complexité de la documentation des droits de propriété constituent des obstacles à une ouverture complète des données. En outre, le manque de confiance entre le gouvernement et la société peut conduire à la rétention des données foncières par le gouvernement comme moyen de protection. Cependant, la publication souligne que relever ces défis et favoriser un écosystème de données inclusif sont des étapes cruciales vers une gouvernance foncière durable.


Les métadonnées, souvent appelées "données sur les données", jouent un rôle essentiel dans l'organisation et la catégorisation des informations. En fournissant des éléments descriptifs tels que l'auteur, les mots-clés et les résumés, les métadonnées permettent de relier et d'extraire des données de manière transparente à travers diverses sources, langues et industries. La normalisation des métadonnées à l'aide de vocabulaires contrôlés améliore l'échange de données, soutient l'harmonisation des données et garantit une meilleure compréhension du contenu de la ressource. Des métadonnées correctement structurées aident les chercheurs, les décideurs et les praticiens à prendre des décisions éclairées, accélérant ainsi l'innovation et la résolution des problèmes dans le domaine de l'administration foncière.


Cette publication souligne que l'ouverture des données n'est pas une panacée pour tous les défis liés à la terre, mais qu'elle constitue un outil puissant pour instaurer la confiance, encourager la recherche et favoriser l'innovation. En exposant les données à l'examen du public, les données ouvertes facilitent l'amélioration continue, encouragent la collaboration et soutiennent la prise de décision fondée sur des données probantes. En outre, les systèmes de données ouvertes peuvent intégrer des données spatiales non traditionnelles, telles que des données sur les établissements informels ou les terres coutumières, élargissant ainsi la base de connaissances et enrichissant les processus décisionnels en matière de gouvernance foncière.


Parmi les éléments clés de la publication figure l'importance de LandVoc, un ensemble hiérarchique de concepts soigneusement conservés liés à la gouvernance foncière et hébergés au sein d'AGROVOC. En tant que glossaire des termes liés à la terre, LandVoc assure la cohérence des métadonnées thématiques dans les différents systèmes d'information. Il permet aux chercheurs individuels et aux organisations de gérer et d'enrichir leurs informations, en améliorant la visibilité et la découvrabilité des données. En fournissant un vocabulaire partagé, LandVoc favorise la collaboration et l'échange de données entre diverses communautés, soutenant ainsi la croissance de l'écosystème de l'information foncière.


L'ouverture des données et des métadonnées est potentiellement transformatrice pour la gouvernance foncière. Les données ouvertes sont un outil pour une gouvernance foncière inclusive et un moyen d'améliorer la maîtrise des données et le renforcement des capacités au niveau gouvernemental. En adoptant les données ouvertes et les métadonnées structurées, le secteur de la gouvernance foncière peut parvenir à une plus grande transparence, à la participation des citoyens et à une prise de décision fondée sur des données probantes. Alors que l'écosystème de l'information foncière continue d'évoluer, LandVoc et AGROVOC sont des phares de la collaboration, soutenant l'innovation et l'échange de connaissances au-delà des frontières et des langues. En tirant parti de la puissance des données et en adoptant les principes de l'ouverture des données, l'avenir de l'administration foncière est extrêmement prometteur pour un développement durable et équitable.

Related content: 
Library Resource
The role of metadata and open data in the innovation cycle of land administration
Reports & Research
April, 2023
Global

This publication discusses the importance of open data as a tool for inclusive land governance. It introduces and describes open data, land governance functions, and metadata. It provides an in-depth looks at AGROVOC, the controlled vocabulary about agriculture and related sciences coordinated by FAO for more than 40 years, and LandVoc, a sub-vocabulary dedicated to the land sector. Using these two examples, the article explores why structured metadata is integral for open data to support innovation and improvements in land administration.

Share this page